Les bonnes Questions

Décryptage : les oeufs à la loupe

Bio, fermiers ou élevés en plein air… de nombreux labels, appellations et formulations sont affichés sur les boîtes d’œufs que nous consommons. Voici aujourd’hui quelques explications pratiques, pour décoder et choisir facilement ses œufs.

Comprendre les mentions indiquées sur la boite d’oeufs

Les emballages d’œufs comportent des mentions obligatoires permettant d’identifier immédiatement les informations essentielles sur la fraicheur, le calibre et la catégorie.

Quelle est la différence entre un oeuf frais et extra frais ?

Un œuf est considéré comme « extra frais » durant les neufs jours qui suivent la ponte. Ils sont utilisés généralement dans les préparations sans cuisson ou avec cuisson partielle comme les œufs coque, pochés ou la crème anglaise… Dans ce cas, la date de pondaison et celle limite de l’extra-fraîcheur sont précisées sur l’emballage.

Sans titre-1

Au-delà de ces 9 jours,  et jusqu’à 28 jours après la ponte, un œuf est considéré comme « frais ». Ils sont utilisés principalement dans des préparations avec cuisson complète ou ébullition tel que le cheesecake, les cookies ou les gâteaux magiques.b


Le calibre

Il existe différentes tailles d’œufs. Les œufs sont considérés comme petits (S), lorsque le poids est inférieur à 53g.

c Les œufs moyens (M) ont quant à eux un poids compris entre 53 et 63 g.

d
Les gros œufs (L) enfin, ont un poids qui oscille entre 63 et 73 g.

Sans titre-1

La catégorie

On distingue deux catégories d’œufs :

  • Ceux destinés et vendus aux consommateurs.

Ils sont toujours symbolisés par la lettre A. Ces œufs frais ne sont ni lavés, ni nettoyés.

  • Ceux vendus exclusivement aux industries.

Ils sont symbolisés par la lettre B. Ces œufs ont perdu leurs caractéristiques de fraîcheur, on les retrouve principalement dans la pâtisserie et les préparations industrielles.

Comprendre les mentions sur les oeufs

Pour une traçabilité optimale des œufs, les professionnels ont l’obligation d’apposer un code complet sur chaque coquille. A tout moment, cette inscription permet de retrouver le parcours effectué par l’œuf :

  • Le premier chiffre permet au consommateur de connaître le mode d’élevage des poules pondeuses. Il existe un identifiant pour chacun des 4 types d’élevage.

A noter que ce marquage n’est pas obligatoire pour la vente d’œufs à la ferme directement du producteur au consommateur.

0 : Elevage biologique

Free range chickens in field

Les poules issues de cet élevage sont les seules alimentées par des aliments biologiques (90% de leur alimentation minimum est biologique dont 65% de céréales bio et sans OGM,). Afin de limiter le déplacement des matières premières agricoles, les céréales sont produites principalement sur la ferme ou dans des exploitations bio de la même région.

Les poules sont élevées au sol dans des bâtiments avec accès libre sur l’extérieur. Ainsi elles ont la possibilité de sortir en journée et de profiter de la lumière naturelle, de la terre et d’espaces. Ceci leur permet d’avoir des comportements naturels, essentiels à leur bien-être: gratter le sol à la recherche de nourriture, se baigner dans la poussière pour se nettoyer les plumes…

Pour les reconnaitre, c’est facile ! Le label AB ainsi que la mention « œufs biologiques » sont inscrits sur la boite.

 

1 : Elevage en plein air

Dans ce cas, les volailles ont également accès à l’extérieur comme pour celles d’élevage bio. Cependant elles ne sont pas nourries avec des aliments issus de l’agriculture biologique. Leurs œufs ont droit à l’apposition « label rouge ».

2 : Elevage au sol

Les poules issues de ce système de production  sont élevées en liberté dans un bâtiment mais ne voient jamais l’extérieur. Elles restent enfermées à l’intérieur de hangars aménagés de perchoirs. La densité de poule par mètre carré est élevée : 9 poules par mètre carré.

3 : Elevage standard (environ 80% des œufs produits en France)

g f

Dans le cas de cet élevage intensif, les poules vivent en cages uniquement dans un bâtiment, sous une lumière artificielle dans des conditions parfois bien difficiles (bec sectionnés, surpopulation). Elles n’ont même pas la place d’étendre leurs ailes…

  • Les 2 lettres suivantes permettent de localiser le lieu de ponte : FR pour France par exemple.
  • Le code suivant permet enfin d’identifier l’élevage d’origine. En France, il est composé de 3 lettres pour le site, suivi de 2 chiffres pour le numéro du bâtiment.

h

©BioAddict

Pourquoi consommer des oeufs bio ?

Au-delà des raisons d’éthique évoquées plus haut sur les conditions d’élevage des poules, les œufs bio présentent de nombreux avantages :

Un environnement préservé, dû à une plus faible consommation d’énergie et une alimentation bio donc sans utilisation de pesticides.

Un goût authentique et prononcé, en raison d’une alimentation sans substances chimiques dont les ingrédients primaires sont le maïs et le fourrage vert.

Des qualités nutritives supérieures :

  • Une teneur en oméga 3 plus élevé[1]
  • 60% de vitamine A en plus qu’un œuf non bio
  • 4 fois plus de vitamine E

Alors consommer des œufs bio c’est agir pour le bien être des poules mais aussi favoriser notre santé et notre système immunitaire.


Engagés pour le bien-être de nos poules

Chez Bonneterre, nous nous engageons à préserver de bonnes conditions de vie à nos poules pondeuses. En effet, contrairement à certaines pratiques, lorsque nos poules ne peuvent plus pondre, nous revendons la majorité d’entre-elles à des particuliers (70%) et malheureusement les poules restantes finissent dans des abattoirs régionaux. Nous œuvrons avec les éleveurs afin d’améliorer leur avenir. Eh oui, pendant que nos droits du travail reculent, les droits de retraite des poules avancent. :)

  • [1] d’après une étude de l’INRA

Lire aussi...

Pourquoi manger Bio ?

Givebox : plaisir de d’offrir, joie de recevoir

Les boissons végétales sont-elles meilleures pour la santé ?